Accueil > Le LySEm > L’immersion

L’immersion

Aujourd’hui, tout le monde est convaincu qu’une bonne connaissance du néerlandais constitue un véritable atout pour l’obtention d’un emploi futur en Belgique et c’est bien l’un des objectifs poursuivis par le projet immersion. L’autre objectif, primordial à nos yeux, est de donner l’occasion à nos jeunes d’aller à la rencontre de l’autre communauté du pays en les ouvrant à la culture flamande et de mettre en évidence ce qui nous unit plutôt que ce qui nous divise.

Qu’est-ce que l’enseignement en immersion linguistique ?
L’immersion linguistique consiste à plonger les élèves dans un bain de langues, en faisant du néerlandais un outil de communication pour apprendre l’une ou l’autre matière du programme scolaire. L’enfant apprend à la fois des contenus et une langue « étrangère », sans alourdir son programme de cours. Dans ce contexte, l’enseignant en charge des cours en immersion sera de préférence un néerlandophone de souche.

Comment s’organise l’immersion au Lycée Sœur Emmanuelle ?
Huit périodes de cours par semaine sont consacrées à l’apprentissage par immersion. En plus du cours de néerlandais (4h), les élèves suivent aussi le cours d’étude du milieu (wereldoriëntatie) (4h) en néerlandais. Les évaluations formatives et les examens portant sur les matières données en néerlandais sont également organisés dans cette langue, à l’exception du CE1D commun à tous les élèves de 2eme année en Fédération Wallonie-Bruxelles.

A qui s’adresse l’immersion en néerlandais ?
L’immersion s’adresse à tous les élèves, sans exception, mais voici quelques recettes pour réussir dans ce projet :

  • La motivation : pour les élèves qui terminent leurs études primaires, l’entrée dans le secondaire constitue en soi un véritable défi. Rejoindre la classe d’immersion est un challenge supplémentaire qui demandera à l’élève un effort d’adaptation plus important encore. Au risque de se décourager très vite, l’élève doit faire preuve d’une bonne dose de motivation pour ce projet.
  • La maîtrise de la langue française : paradoxalement, l’élève qui présente de très bons résultats en français au CEB et des résultats tout juste satisfaisants en néerlandais présente un meilleur profil pour rejoindre la classe d’immersion que l’élève qui a obtenu de très bon résultats en néerlandais et des résultats « passables » en français. En effet, le risque le plus fréquent d’échec en classe d’immersion réside dans la confusion des deux langues d’apprentissage. Une bonne maîtrise de la langue française permet d’éviter ce risque.
  • La concentration en classe : dans la classe d’immersion, les apprentissages se font de l’oral vers l’écrit et le néerlandais est la langue exclusive de communication (pas de recours à la traduction) entre l’enseignant et les élèves. Ces spécificités sont évidemment la recette d’une progression rapide en néerlandais mais elles nécessitent aussi de la part des élèves une écoute attentive et une grande capacité de concentration tout au long de la leçon.
  • Le soutien des parents : dans les premiers mois de l’immersion, l’élève devra s’habituer à une méthodologie nouvelle susceptible de le déstabiliser. Il a souvent l’impression qu’il ne comprend pas tout à 100% et qu’il a du mal à s’exprimer parce qu’il ne trouve pas les mots. Ce processus est tout à fait normal mais, dans ces conditions, l’enfant a besoin d’être encouragé, stimulé, rassuré. L’accompagnement de ses professeurs dans l’acquisition de la langue en même temps que le soutien moral de ses parents pour surmonter l’inconfort des premiers mois d’apprentissage est indispensable et nécessite un partenariat parents-professeurs basé sur la confiance et la communication.
  • Ne pas se décourager ! Il y aura des moments difficiles mais c’est là que l’esprit de solidarité qui règne au sein de la classe peut être précieux. En apprenant à surmonter les difficultés de l’apprentissage en immersion, l’élève développe également des stratégies et des compétences qui lui seront utiles dans bien d’autres domaines que l’étude du néerlandais.

Est-il vrai qu’on devient un parfait bilingue au terme des 6 ans en immersion ?
L’objectif principal n’est pas d’aboutir à un bilinguisme parfait au terme des humanités – même si cela peut être le cas pour certains élèves – mais d’amener chaque élève à un niveau aisé de compréhension et de communication qui lui permettra d’oser parler néerlandais et de progresser encore dans la langue et la découverte de la culture bien au terme de son parcours scolaire.

Envie de te lancer dans ce projet motivant ?
Parles-en avec tes parents et ton instituteur de 6e primaire (on ne peut pas rejoindre la classe d’immersion en 2e année). Lorsque tes parents déposeront ton F.U.I au LySEm, invite-les à faire part de ta volonté de rejoindre la classe d’immersion.